Le cédrat au XIXème siècle

« A partir de 1870, le cédrat est devenu la spécialité des cantons du Cap Corse et pour répondre à une forte demande, de grands vergers sont plantés le long de la Plaine Orientale de la Corse.La production passe de 500 à 6500 tonnes en une dizaine d’années, ce qui place la Corse en tete de la proction mondiale.
Plus de 310 000 pieds sont recensés en 1875, le cédrat est alors implanté sur tout le pourtour de la Corse. Fragile et très sensible aux variations météorologiques, il donne des récoltes irrégulières mais, malgré les années difficiles, le cédrat génère une activité importante. »
source: KALLISTE N°21« A partir de 1870, le cédrat est devenu la spécialité des cantons du Cap Corse et pour répondre à une forte demande, de grands vergers sont plantés le long de la Plaine Orientale de la Corse.La production passe de 500 à 6500 tonnes en une dizaine d’années, ce qui place la Corse en tete de la proction mondiale.
Plus de 310 000 pieds sont recensés en 1875, le cédrat est alors implanté sur tout le pourtour de la Corse. Fragile et très sensible aux variations météorologiques, il donne des récoltes irrégulières mais, malgré les années difficiles, le cédrat génère une activité importante. »
source: KALLISTE N°21

Articles liés

Glace au cédrat du Cap Corse

Le cédrat au XXème siècle

Le cédrat au XIXème siècle

Cédrat corse

Le cédrat corse

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

Vous pouvez utiliser ces HTML balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

x